La Journée du Manuscrit Francophone
Cette année, la Journée du Manuscrit francophone est ivoirienne. Rendez-vous à Abidjan !!!

Suivez-nous sur 

La Côte d’Ivoire fait de la JDMF une Fête Nationale


A l’instar de la France avec la fête de la musique, la Côte d’Ivoire fait de la Journée du Manuscrit Francophone, créée à l’initiative de la Start-Up Française les Editions du Net, un événement culturel officiel.

Le même destin que la Fête de la Musique :

Peu de personnes savent qu’à l’origine, la Fête de la musique est d’abord imaginée par Joel Cohen à qui Jack Lang a récemment rendu hommage à la télévision Suisse Romande. Ainsi la première édition s’est tenue le 21 juin 1976 sur France Musique avant d’être organisée pour la première fois par le Ministère de la Culture en 1982 et d’être déclarée officielle en 1983 par Jack Lang. Aujourd’hui c’est un événement mondial avec 120 pays participants.

Inspirée de la Fête de la Musique qui permet à tout musicien de jouer, la Journée du Manuscrit permet à tout auteur de publier ses livres.
Créée en 2013 par les Editions du Net, elle a eu lieu chaque année le 24 octobre.
En 2015, portée par le soutien officiel de l’UNESCO, La Journée du Manuscrit Francophone a battu tous les records : 35 nationalités parmi les auteurs, 30 millions de personnes atteintes, 330 millions de vues, 1 million de pages lues, 500 000 Like (Facebook).

La rencontre avec un autre Ministre de la Culture :

Dès la première année, le Ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire, Maurice Bandaman nous contacte, séduit par la JDMF.
Ecrivain, Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire, et ancien Directeur Littéraire, Maurice Bandaman connaît bien les difficultés de l’édition et surtout l’extrême difficulté pour les auteurs africains de publier leurs œuvres et souvent à leurs frais. Aussi, il considère que « l’édition numérique constitue une chance et un enjeu crucial pour les pays d’Afrique » et c’est tout naturellement qu’il accepte d’être le parrain officiel de la Journée du Manuscrit Francophone.

La dernière étape en 2016, la déclaration officielle par la Côte d’Ivoire

Comme la fête de la musique, Maurice Bandaman souhaite pérenniser la Journée du Manuscrit Francophone en l’inscrivant dans l’agenda officiel des manifestations annuelles de Côte d’Ivoire.
La cérémonie officielle de remise des prix de la 4ème édition de la JDMF aura lieu le 22 octobre 2016 au Palais de la Culture à Abidjan et sera retransmise en direct.
« La population ivoirienne accorde une attention particulière à la Journée du Manuscrit Francophone depuis sa création. C’est avec un immense bonheur qu’elle prendra part à cette 4ème édition. »

La culture est une arme

Cette année, le contexte international donne une autre dimension à la Journée du Manuscrit Francophone.

« C’est par le livre, et non par l’épée, que l’humanité vaincra le mensonge et l’injustice, conquerra la paix finale de la fraternité entre les peuples. » Emile Zola

Car, pour Maurice KOUAKOU BANDAMAN, « publier des livres, c’est développer la culture, c’est lutter contre l’obscurantisme, c’est donc faire reculer le terrorisme ».

Rappel :

Les auteurs ont jusqu’au 30 septembre pour déposer leur manuscrit sur le site www.lajourneedumanuscrit.fr. Tous les livres déposés sont lus par le Comité de Sélection qui attribuera les 30 prix Nationaux parmi lesquels le Jury désignera le Grand Prix de la JDMF 2016.
Le premier prix remportera un contrat de 10 000 euros.
Tous les livres déposés seront publiés par les Editions du Net le 24 octobre 2016 et ils seront disponibles dans toutes les librairies de l’espace francophone

Téléchargez le communiqué de presse :

PDF - 37.8 ko