La Journée du Manuscrit Francophone

Tous les 24 octobre

7è Cérémonie de Remise des Prix : le 13 novembre 2019

Suivez-nous sur 

La phénoménologie de l’amour

Auteur : Samuel Beugre
Pays : Côte d’Ivoire
Créé le : 22 octobre 2019
Catégories :

L’amour n’est donc pas défini comme une passion, c’est-à-dire comme un affect qui s’impose à la volonté humaine en provenance d’une source extérieure à celle-ci. L’amour n’est pas seulement une force qui s’impose à la volonté en la bouleversant sans que l’individu humain n’y puisse rien, comme l’opinion populaire a souvent tendance à considérer l’amour. Selon Marion, qui s’appuie sur une conception de la volonté aux relents stoïciens, l’individu humain doit d’abord consentir à ce qui se donne à lui pour en être affecté. Ainsi, il n’y a pas d’amour sans une volonté de se laisser affecter par autrui, sans un désir de l’autre qui nait au plus intime de l’individu humain. Du fait que l’amour nécessite l’accord de la volonté humaine, nous avons conclu que l’amour selon Marion va de pair avec la liberté humaine et n’est pas seulement une passion contraire à celle-ci.