La Journée du Manuscrit Francophone

24 octobre 2021 : 9e Journée du Manuscrit Francophone présidée par Yasmina Khadra et parrainée par SEM Maurice Bandaman

Suivez-nous sur 

Yasmina Khadra, Président de la 9e cérémonie de la Journée du Manuscrit Francophone


Les Éditions du Net et ActuaLitté ont organisé la Journée du Manuscrit Francophone le 24 octobre pour la 9e année, sous le parrainage de Maurice Bandaman Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, écrivain Grand Prix d’Afrique Noire.
Inspirée de la fête de la musique, cette manifestation littéraire mondiale permet à tous les auteurs francophones de publier leurs livres tous les 24 octobre et de concourir pour 7 Prix Littéraires et le Grand Prix du Manuscrit Francophone.
Ainsi 366 livres participants, d’auteurs provenant de 29 pays, sont publiés ce 24 octobre en une seule journée.

C’est tout naturellement que La Journée du Manuscrit Francophone a demandé à Yasmina Khadra d’être son Président puisqu’il est l’un des écrivains francophones les plus traduits dans le monde avec 57 romans dans 52 langues et il est même nobélisable selon Gabriel García Márquez, il serait alors le premier écrivain africain francophone à recevoir cette distinction suprême.
Issu de cette communauté d’auteurs en langue française, il prend ce rôle très au sérieux car pour lui “Écrire, c’est vivre pleinement ma vie”, mais aussi avec beaucoup d’humour : « Moi, président, je ne céderai la place à personne. Je crois que c’est dans mes gènes d’Africain ». (Actualitté)

La Cérémonie est l’occasion de célébrer tous les auteurs par la remise des Prix et de proposer un spectacle autour de la Littérature, rappelant que l’écriture est à la base de tous les divertissements théâtre, chanson, cinéma, séries, etc.
101 auteurs, près d’un tiers des participants, ont fait le déplacement de toute la France et du monde entier pour y assister au Théâtre Apollo à Paris.

Présentée par René-Marc Guedj, elle a proposé des créations à partir des textes des auteurs participants, la comédienne Roxane Arnal a lu deux extraits, les comédiens Emilie Noé et Emmanuel Ullman adaptés des nouvelles. Mais l’humour et la musique ont aussi été représentés avec un contre discours sur la Francophonie de Thierry Rocher, un sketch sur la Covid-19 de René-Marc Guedj et la participation du chanteur Burkinabè Paco Koné avec son groupe, puis accompagnant Mathilde chantant une interprétation originale de « J’ai deux amours » en hommage à Joséphine Baker, entrée cette année au Panthéon.

Sur 366 livres participants, 31 ont été nominés et 8 Prix Littéraires ont été remis au cours de cette soirée dans les catégories : Savoir, Essai, Témoignage, Science-Fiction, Nouvelles, Poésie, Roman et le Grand Prix du Manuscrit Francophone.
Ces Prix ont été attribués par le jury composé de l’écrivain français Michel Dansel Docteur des Hautes Etudes de Lettres, la poétesse algérienne Keltoum Deffous et Julien Kilanga du Congo-Kinshasa, Docteur et Professeur en linguistique, Directeur honoraire de la langue française de la diversité des langues de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Pour remettre le Grand Prix avec Yasmina Khadra, la Journée du Manuscrit a fait spécialement venir de Porto Novo le lauréat de 2020 Renauld d’Avril, Renauld Gbètowènonmon de son vrai nom. C’est le premier voyage à Paris pour ce tout jeune béninois de 22 ans, surdoué de la littérature ce qui lui a permis d’obtenir une bourse de l’Ecole Normale Supérieure du Bénin, ayant encore remporté en avril dernier le Prix de la Francophonie de la société des Poètes Français.